jeudi 21 septembre 2017

Dimanche 24 septembre : activité n°2

☀☀☀ La météo s'annonce ensoleillée pour ce dimanche ☀☀☀ 
... N'hésitez pas à réserver pour notre journée à la mer !
C'est aujourd'hui la date limite ;-) !
 
 
 

mardi 19 septembre 2017

Plus d’abandons de husky la faute à ....Game of Thrones !



Veeweyde à Bruxelles ou la SPA de Liège confirment une forte présence de huskies dans les refuges. Une conséquence de leur... popularité liée aux “loups” de la série culte. D’autres races sont également concernées.

Chaque année, environ 12.000 chiens et 11.000 chats abandonnés sont recueillis par des refuges en Belgique, avec un pic pendant la période des grandes vacances. Bon nombre de ces animaux, surtout des chats, ne trouveront pas de nouveaux maîtres, et seront euthanasiés. Le constat est aussi sinistre qu’impitoyable, mettant en lumière la sempiternelle inconstance des humains, capables de s’attacher à une petite boule de poils bien sympathique puis d’abandonner l’animal qui a grandi sans autre forme de procès. Dernier épisode en date : une recrudescence des abandons de huskies, magnifiques chiens de traîneau ressemblant à des loups, popularisés par la série à succès "Game of Thrones" ("GOT"), où plusieurs héros (les enfants Stark pour ceux qui suivent) reçoivent chacun la garde d’un jeune loup qui deviendra (très) grand.
À la mi-août, Peter Dinklage, qui joue le nain Tyrion Lannister dans "GOT", a demandé aux fans de la série d’arrêter d’acheter des huskies, parce qu’une partie de ceux-ci terminent dans des refuges. « Formidables fans de la série, bon nombre d’entre vous achètent des huskies en raison de l’immense popularité des loups », souligne l’acteur américain dans un communiqué. « Les refuges signalent que bon nombre de ces huskies sont abandonnés, comme cela arrive souvent lorsqu’on achète un chien sur un coup de tête sans vraiment comprendre ses besoins », explique Peter Dinklage. « Surtout, assurez-vous que vous êtes prêts à une telle responsabilité et rappelez-vous de toujours, toujours adopter un chien d’un refuge ! », conclut l’acteur, bien connu pour son engagement auprès de l’association de défense des animaux Peta. Selon Peta, depuis le lancement de la série de la chaîne HBO au Royaume-Uni, en 2011, les refuges pour chiens ont vu une augmentation de… 700 % du nombre de huskies abandonnés !

En Belgique, où la série "Game of Thrones" est diffusée sur BeTV depuis six ans, le phénomène est moins important, mais tout aussi perceptible. « Effectivement, nous avons plusieurs huskies abandonnés dans notre refuge. Et c’est sans doute lié au succès de la série télévisée », explique Fabrice Renard, de la Société protectrice des animaux (SPA) de Liège. Même constat à Bruxelles, chez Veeweyde : « Oui, les huskies sont à la mode, et donc on en a davantage dans notre refuge », explique la responsable Annick Marchant.
  •  Besoin d’espace
Les causes des abandons des huskies sont toujours les mêmes, nous dit-on dans ces deux refuges. Ces chiens de travail ont besoin de bouger, de se dépenser. Ils demandent beaucoup d’espace pour courir. Et ces canidés ne supportent pas trop d’autres animaux. « Ils ont un instinct naturel de chasseur… Je déconseille de prendre un husky si vous avez des lapins ou même des chats chez vous », raconte Fabrice Renard. Plusieurs propriétaires ont tenté d’avoir un husky en appartement. « Une grosse erreur ! Sauf si vous l’emmenez tout le temps avec vous et que vous le laissez faire de l’exercice », continue Annick Marchant. Les huskies ne sont donc pas de gentils toutous capables de s’adapter à toutes les situations. Énergique toujours, chasseur souvent, fugueur parfois, obéissant quand il veut, ce chien n’est pas adapté à tous les environnements et à toutes les personnes. Et certainement pas à des ados inexpérimentés qui voudraient copier les enfants Stark !
  • Les Jack Russel et les chihuahuas aussi
D’autres chiens font les frais de la "mode" en ce moment. « Nous avons un grand nombre de jack russel dans notre refuge, de même que des bergers d’Anatolie », explique Annick Marchant. « Ce sont les chiens à la mode, et puis l’acheteur se rend compte qu’un jack russel est un animal nerveux, avec un caractère assez fort, ou qu’un berger d’Anatolie est une bête très imposante. »

Dans le passé, comme les huskies aujourd’hui, plusieurs chiens ont subi les impacts négatifs de films ou de séries. En 1996, la sortie du film "Les 101 dalmatiens" avait déclenché une ruée sur ces
animaux tachetés, et une vague d’abandons de ces chiens devenus grands et énergiques. Idem en 1997, avec les carlins popularisés par "Men in Black". En 2001 et 2008, deux films, "La revanche d’une blonde" et "Le chihuahua de Beverly Hills", poussent l’achat des chihuahuas. Le phénomène touche aussi d’autres espèces animales, comme les poissons-clowns du "Monde de Nemo". En 2003, les animaleries avaient commercialisé des poissons orange et blanc, dont une partie était morte dans des aquariums inadaptés. Et même les chouettes ont trinqué à cause de la saga "Harry Potter". Depuis 2001, la vente presque toujours illégale de chouettes comme oiseaux de compagnie s’est développée en Grande-Bretagne, en Indonésie, en Inde ou en Thaïlande… Effarant.

                                                                                                        In le Soirmag septembre 17

 Un seul souhait pour la Fondation Galgos Rescue : Que jamais le galgo ne devienne "à la mode" !

lundi 18 septembre 2017

Drame de la drogue en Angleterre

Photo d'illustration

Angleterre : un chien avale du crack et tue son propriétaire.

La scène s'est déroulée devant une équipe de tournage de la BBC, venue réaliser un reportage sur la drogue.
Les journalistes de la BBC ne s’attendaient certainement pas à assister à un tel drame. Présents pour tourner un reportage sur la drogue, ils ont été témoins de l’attaque d’un chien contre son propriétaire.

Mordu au visage, au cou et aux larynx, l’homme de 41 ans a fait une hémorragie et est décédé à l’hôpital.

Le chien devra être abattu
Les analyses d’urine de ce Staffordshire Bull Terrier nommé Major ont révélé des traces de morphine, et de cocaïne. Nicholas Carmichael, vétérinaire britannique, a expliqué au quotidien The Independant : “Ce chien a dû malencontreusement ingérer une des doses de son maître, ou il a été soumis à des vapeurs”.

Il est également précisé que les journalistes présents ont bien tenté de maîtriser l’animal, mais en vain. Ce dernier devrait être abattu dans les prochains jours.

                                                                                                                                           24 matins.fr


dimanche 17 septembre 2017

Le blues de la rentrée



Comme nous, les animaux peuvent être perturbés par la reprise. Le Dr Laetitia Barlerin et la Fondation 30 Millions d’Amis vous donnent différentes astuces pour diminuer le stress de votre compagnon lié à la rentrée.
Détérioration, perte d’appétit, malpropreté... Les signes qui peuvent témoigner d’un certain mal-être chez votre animal au retour des vacances sont nombreux. Mais pas de panique : il a juste le blues ! La rentrée implique, comme pour les humains, un certain changement de rythme et d’habitudes. De petits traumatismes faciles à décrypter et à traiter au quotidien.

  • Accordez-lui du temps
 Qu’il vous ait accompagné durant les vacances ou vous que vous l’ayez placé quelque temps durant votre absence, ces deux situations ont un point commun : celui d’avoir bouleversé sa routine. Et le retour au bercail ne déroge pas à la règle, celle de chambouler son petit train-train ! Les conséquences de ce désarroi sont alors nettement visibles : « Le chien ne mange plus, ne joue plus, ne s’intéresse à rien, passe la journée à se lécher ou à dormir, indique le Dr Laetitia Barlerin. On observe également des animaux qui détruisent, mâchouillent, font des trous dans le jardin... En réalité, ils essaient de s’occuper. »

Nos propres changements d’habitudes sont aussi à l’origine de ses perturbations. L’animal ne comprend pas la raison pour laquelle on s’absente pour aller travailler, ou pourquoi les enfants reprennent le chemin de l’école. Habitué pendant 15 jours à être en quasi permanence à nos côtés, il se retrouve soudainement seul. L’incompréhension est grande. Si l’animal est resté en pension, il est tout à la fête de retrouver son maître. Mais là encore, avec la reprise des activités, il souffre à nouveau de notre absence : « Il faut par exemple allonger la durée de la promenade du chien, ou accorder davantage de séances de jeu et de câlins à son chat », conseille le Dr Barlerin. Les signes d’anxiété devraient alors disparaître.

  • Préparez-lui sa rentrée
« On organise la rentrée des enfants, pourquoi ne préparerait-on pas celle de nos animaux ? » s’interroge Laetitia Barlerin. Les gestes sont très simples : « Une semaine avant la fin des vacances, laissez votre animal seul une heure pour qu’il se réhabitue à votre absence. Au retour chez soi, cachez les croquettes du chat dans l’appartement, achetez-lui un nouveau jouet ! Trouvez un nouveau lieu de promenade pour votre toutou, un parc, une forêt qu’il ne connaît pas. » L’important est d’effacer le sentiment d’abandon qui gagne l’animal au moment de la rentrée.

S’il refuse de s’alimenter, ne pas dramatiser : il ne se laissera pas mourir de faim. En revanche, rien n’empêche d’agrémenter ses habituelles croquettes de mets un peu plus savoureux : fromage, poisson, charcuterie... de façon exceptionnelle bien sûr. L’appétit devrait revenir progressivement. Laissez le temps à votre animal de se réhabituer à son « ancienne » vie.

Si au bout de 15 jours, aucune amélioration n’est constatée, une visite chez le vétérinaire s’impose. Il aura alors recours à un traitement léger : « Les animaux se remettent très vite lorsqu’on les aide », conclut le Dr Laetitia Barlerin.

                                                                                                                         In 30 millions d’amis

samedi 16 septembre 2017

LA balade à la mer, il faut y être !

La Fondation Galgos Rescue  organise sa balade à la mer annuelle,
ce dimanche 24 septembre.
 
Une expérience unique à vivre avec son galgo ou son podenco !
Venez rejoindre le team de la Fondation Galgos Rescue autour d'un bon repas, puis profitez pleinement d'un bon bol d'iode grâce à la balade à travers le Westhoek et sur la plage.
 
 

vendredi 15 septembre 2017

Insolite

Hana-Chan en plein travail...

Vos pieds sentent-ils terriblement, un peu ou pas du tout ? Un impitoyable robot-chien japonais dresse le verdict en quelques secondes. Avec sa truffe électronique, cet animal artificiel développé par la jeune pousse nippone Next Technology réagit différemment en fonction du niveau de puanteur des pieds.
Les Japonais sont extrêmement sensibles aux odeurs, mais, contrairement aux Occidentaux, ils utilisent assez peu de déodorants et parfums.

De plus, au Japon, on retire très fréquemment ses chaussures: dès qu'on rentre chez soi, chez des amis, sur le lieu de travail parfois et dans de nombreux restaurants.
Sentir des pieds est donc gênant.

Le chiot "Hana-chan", de 15 cm de long, se prononce en adoptant des postures différentes en fonction du niveau ressenti: il s'accroupit tout content si vos petons sentent bon et va jusqu'à s'effondrer si la pestilence est insupportable.
La même société avait déjà développé une précédente version, et celle qui sera mise en vente prochainement sera capable de pulvériser du déodorant.

Prix envisagé: plus de 1.000 euros.