lundi 20 février 2017

A propos de la coprophagie


La coprophagie correspond à l’ingestion volontaire d’excréments solides. L’attirance naturelle des chiens pour leurs excréments ou ceux des autres est indéniable.

Plusieurs causes peuvent conduire le chien à manger ses selles. Cette attitude a souvent pour origine un problème de malpropreté.

Le chien est puni par ses maîtres parce qu’il « a fait » dans la maison ou dans un endroit inapproprié. La punition, surtout si elle n’intervient pas sur la fait mais au retour des propriétaires, conduira le chien à déféquer de plus en plus en l’absence de ses derniers et à faire disparaître la preuve, donc à manger ses excréments !

Une autre cause est le renforcement  des attitudes du chiot par ses maîtres. Lorsqu’ils constatent que le chiot mange ses excréments, le maître se dépêchent d’interrompre le chien et les ramassent. Alors, c’est la compétition entre les maitres et le chien qui ingère ses crottes afin qu’elles ne lui soit pas prises !

  Parfois si le chien digère mal ses aliments il peut persister dans les selles des odeurs alimentaires qui incitent le chien à manger ses excréments ou ceux d’un de ses congénères.

Conseils :
  • Ignorer les défécations inopportunes, ne pas lui mettre le nez dedans, c’est loin d’être répugnant pour lui !
  • Ne pas nettoyer devant lui, la position accroupie est pour lui, une invitation au jeu !

On a invoqué, pour expliquer ce  comportement, des carences enzymatiques, une mal assimilation, l’insuffisance d’exercice ou de l’espace mis à la disposition du chien.

D’après Robert Moraillon and Co, Le Dictionnaire pratique et thérapeutique, chien, chat et nac,7ème Edition.

dimanche 19 février 2017

Il mendie à table, que faire?

Si votre chien mendie à table, c'est certainement votre faute.  Vous avez adopté un mauvais comportement qui peut fort heureusement être rattrapable.

Si vous partagez votre repas avec votre chien, pour lui, c'est un signe de faiblesse de votre part.
Comment y remédier?  Voici quelques pistes.

- Vous devez l'ignorer malgré ses coups de pattes et appels;
-  L''idéal, c'est qu'il soit à minimum 2 ou 3 m de vous, par exemple, dans son coin avec ses jeux pour l'occuper.  Si nécessaire, mettez-le dans une autre pièce.  Vous êtes le dominant et par conséquent, le dominé doit resté en retrait;
- Assurez-vous qu'il n'aura pas accès à vos restes de table, car cela aussi remettra en cause la hiérarchie; 
- Si vous voulez vraiment lui donner quelque chose de votre assiette, soyez à l'initiative et déposez ce - Évitez de préparer votre repas en sa présence, car il sera à l'affût de la moindre chose qui tombe et là encore il se positionnera en dominant;
- Enfin, gardez votre calme et ne criez pas sur lui parce qu'il mendie.  S'il le fait, c'est que vous l'y avez inconsciemment ou non incité.  Il faut rester constant.  Pas question d'accepter un jour un comportement et le punir le lendemain.  Le chien n'y comprendra plus rien.



samedi 18 février 2017

Retrouvons-nous le 11 mars.

😄  Envie de se retrouver dans un moment de convivialité ?

Nous vous proposons de nous revoir lors d'un repas.

Date limite d'inscription le 8 mars

sur le compte : BE53 9531 3492 5753

BIC : CTBKBEBX

 
A très bientôt au plaisir de vous revoir ;-)

mercredi 15 février 2017

Qu'est-ce qui énerve votre chien?

Quand on a la chance d’avoir un chien dans sa famille, on a envie qu’il sache à quel point il est important pour nous et à quel point on l’aime.
Mais les chiens et les êtres humains communiquent différemment et sans même vous en rendre compte vous faites sûrement des choses qui dérangent ou agacent votre chien.

Si votre chien pouvait parler, il commencerait sûrement par ces 5 choses à faire ou ne pas faire qui l’énervent profondément …
  • Faire un gros câlin à son chien
Qui n’a jamais serré son chien dans ses bras ? C’est un geste normal pour n’importe quel maître. Mais pour votre chien c’est un concept totalement inconnu.
Beaucoup de chiens tolèrent ce geste mais ils ne le considèrent pas comme une preuve d’affection. Dans le monde des chiens ça ressemble plus à une menace qu’autre chose.
Evidemment votre chien vous pardonne (un chien pardonne tout à son maître) mais essayez avec un autre chien ou demandez à une autre personne de serrer votre chien dans ses bras et observez-le.
Si sa gueule se crispe, s’il baisse la tête ou si ses oreilles pointent vers l’arrière, votre chien n’apprécie pas vraiment ce type de câlin.

Mais rassurez-vous, si vous voulez montrer à votre chien que vous l’aimez, vous avez beaucoup d’autres solutions.
Il vous suffit de le caresser : la poitrine, le dos, les oreilles à vous de voir ce que votre chien préfère.
Si vous voulez lui faire plaisir vous pouvez aussi jouer avec lui. Enfin vous pouvez aussi lui offrir une friandise, c’est l’ultime preuve d’affection pour votre chien !

  • Parler le langage des chiens
Je parle à mon chien régulièrement (et je suis sur que je ne suis pas la seule ;-)
Mais je sais très bien qu’il ne me comprend pas. Une fois que vous aurez travaillé le dressage de votre chien il comprendra quelques mots comme assis, couché, pas bougé,.. mais le langage préféré
de votre chien c’est le langage corporel.
C’est d’ailleurs ce qui fait du chien un compagnon en or, juste en nous en observant ils savent si on est heureux, stressé ou triste.
Donc la meilleure façon de communiquer avec votre chien est d’utiliser votre corps.
 
De votre coté, essayez d’apprendre le langage corporel de votre chien. Comment sont ses oreilles quand il est détendu, quand il est nerveux, comment il remue la queue quand il est heureux…
Si vous savez lire le langage corporel de votre chien, vous le comprendrez plus facilement et donc vous pourrez mieux communiquer avec lui.

  • Laisser votre chien explorer
Apprendre à son chien à marcher en laisse sans tirer est très important, mais il ne faut pas tomber
dans l’excès non plus. Avoir un chien qui marche tranquillement à vos cotés rend les balades plus agréables pour vous mais pas forcément pour votre chien.
Après une dure journée de travail, la balade de votre chien peut vite ressembler à une corvée.
Mais gardez en tête que votre chien attend votre retour toute la journée et il attend surtout cette balade : le meilleur moment de sa journée !
Les chiens voient le monde à travers leur odorat. Lorsque vous passez près d’un simple buisson, votre chien y voit beaucoup plus de chose qu’un simple buisson.
Il sent si un autre chien est passé, s’il était en forme ou malade ou en chaleur.

Promener votre chien lui permet de faire ses besoins, de se dépenser physiquement mais aussi de le stimuler mentalement. C’est un véritable film qui va se dérouler dans sa tête pendant cette balade, à condition que vous le laissiez explorer un minimum.
Il ne s’agit pas de le laisser guider la balade mais plutôt de l’accompagner. Lorsqu’il tire sur la laisse, laissez-le flairer et voir le film jusqu’au bout. Faites cette effort régulièrement pendant vos promenades et votre chien appréciera !

  • Occuper son chien
C’est sûrement l’une des choses les plus ennuyeuses pour votre chien : n’avoir rien à faire. Vous devez donner une occupation à votre chien, quelque chose à faire qui le stimule physiquement et mentalement.

 
 
A chaque fois que vous faîtes quelque chose avec votre chien, faîtes le travailler. Avant de lui donner sa gamelle, travaillez l’ordre assis ou couché. Vous pouvez également travailler ces ordres avant de partir en balade devant la porte.
Vous pouvez également faire du sport avec lui : courir, faire du vélo, du roller, du frisbee…
Bref tout les moyens sont bons, du moment que vous demandez à votre chien de bouger, penser, travailler, il sera le plus heureux des chiens !




  • Ne pas récompenser votre chien
Tout travail mérite salaire et c’est aussi valable pour votre chien. Votre chien n’a pas besoin d’argent, en revanche il adore jouer, se faire caresser et les friandises.
La nature humaine a tendance à ignorer les bons comportements et à réprimander les erreurs.
Malheureusement c’est la pire méthode pour enseigner et éduquer (et ça ne concerne pas seulement l’éducation des chiens).
En réalité si vous voulez un chien bien éduqué, vous devez absolument faire l’inverse !
Vous devez absolument récompenser votre chien lorsqu’il a les bons comportements, c’est beaucoup plus important que de prendre votre chien en flagrant délit lorsqu’il fait une erreur.
Il est préférable d’éduquer son chien sans jamais le réprimander, uniquement en le récompensant.

 Si vous surprenez votre chien en train de faire une bêtise, il vous suffit de dire non et de le rediriger vers quelque chose qu’il a le droit de faire. Si vous arrivez après la bêtise, prenez sur vous. Punir votre chien ne servira à rien.

mardi 14 février 2017

Le stress chez nos toutous aussi !

La plupart des problèmes psychologiques qui affectent l'homme peuvent se retrouver chez le chien, qui a tendance à ressentir et à absorber toutes les émotions de son maître, avec qui il entretient un lien étroit. Chez le chien, le stress se manifeste principalement par un état anxieux général visible, des halètements, des gémissements ou des pleurs.
Dans les cas les plus graves, on peut également observer une diminution de l'appétit, une perte de poils, des stéréotypes (comportements répétitifs et inadaptés) ou de l'automutilation. L'animal se lèche, se gratte ou se mord alors à l'outrance, jusqu'à parfois se blesser réellement.

Les motifs d'anxiété chez le chien sont nombreux et variés. L'un des plus courants est le stress du maître lui même ! L'animal vit dans un environnement de tension et développe alors une anxiété souvent bien plus importante encore que celle de son maître. Pour se guérir le compagnon à quatre pattes, on doit d'abord guérir son propriétaire. Une éducation trop ferme, inconstante ou incompris par le chien peut également créer chez lui un état anxieux permanent.
La perte de son maître fut pour Suzy
un stress important.
Si le chien a une personnalité assez faible de nature, qui a aussi pu être exacerbée par un sevrage trop précoce, il risque d'être plus facilement stressé par des événements inhabituels par exemple.
Le travail sera ici de renforcer la confiance en soi de son compagnon à quatre pattes afin de mieux l'armer  face aux aléas de la vie.
Bien sûr, les grands changements tels que déménagement, séparation entre ses maîtres ou arrivée d'un
bébé sont de fortes causes de stress pour le chien. Il faut dès lors m'y préparer minutieusement pour en diminuer l'impact. Toute une série de petits trucs et astuces seront conseillés par un professionnel compétent en fonction de l'événement à venir.
  • Le non respect de ses besoins
Enfin, l'origine la plus évidente aujourd'hui est le non respect de ses besoins de chien, par manque de temps, par anthropomorphisme ou par simple méconnaissance de l'animal. Manque de promenades, de découvertes, d'activités ou de contacts sociaux avec ses congénères génèrent un mal être qui se transforme très vite en anxiété. Celle-ci disparaît alors tout naturellement dès qu'on recommence à prendre en considération ses besoins de...chien.

lundi 13 février 2017

Bon à savoir...

  •  L'étude
Vous avez pris d'habitude de partager votre chambre avec Médor?
Bonne nouvelle, sa présence ne perturberait pas votre sommeil, ni le sien d'ailleurs, selon une étude américaine ( menée auprès de maîtres sans troubles du sommeil et de chiens de 6 mois minimum), toutefois, même si les différences entre races sont négligeables, mieux vaut plutôt choisir un gros chien qu'un petit....


  • Le chiffre
3.425 c'est le nombre d'appels concernant des animaux qu'a reçus, en 2015, le Centre Antipoison.
La plus part des coups de fil concernaient des chiens (76 %), des chats (15%), des rongeurs (1,4%) et des chevaux (1,2%).
En cause : des médicaments, suivis par des produits phytosanitaires (pesticide, biocide, engrais) , des produits ménagers et des plantes.
Rappelons le n° de téléphone du centre antipoison : 070/245.245
       7jours sur 7 & 24heures sur 24!

  • Le livre
Le sport en salle ce n'est pas votre truc? Faites de l'exercice au grand air en compagnie de votre  chien! Cinquante séquences détaillées et illustrées permettent de renforcer à la fois vos muscles ... et votre complicité. Non, non, il ne faut pas être un athlète de haut niveau pour exécuter les pompes, flexions et autres tractions proposées...
"Je fais du sport avec mon chien", Hester M. Eick, Ed.Delachaux &Niestlé, 15,90€



     In Plus magazine n°330/ octobre 2016